FREAKS !

Partagez|
MessageSujet: no more water ; the fire next time ✦ sixte (terminé) Ven 2 Mar - 0:27


sous les voutes de la cathédrale, mais aussi en dehors : être un homme de foi, c'est un travail à plein temps - mieux, c'est une vocation. tu ne peux pas te permettre de t'écarter du chemin de croix que tu as choisi, dès ton arrivée sur dédale - que tu as aidé à construire. ça va faire deux semaines que tu redoubles d'efforts et de piété frénétique - deux semaines que tu es le premier debout et le dernier sur les lieux ; allumer les cierges, puis les souffler, et ainsi de suite; deux semaines que tu t'es retranché dans les carcans du parfait prédicateur. on ne fait pas plus zélé qu'un homme fautif. deux semaines que tu as failli tout foutre en l'air.

aujourd'hui, tu t'es porté volontaire pour le porte-à-porte, une besogne odieuse et avilissante que tu confies généralement à tes subordonnés - nivea, notamment, y excelle tout particulièrement. des pamphlets et des boniments, généralement suivis de cet infini mépris qu'a l'homme moyen pour les démarcheurs. c'est ta pénitence : au fond, peut-être que tu es plus dévot que tu ne veux bien le croire. crime & chatiment ; de quoi honorer proprement dostoïevski. il est dix-huit heures, et tu erres dans chinatown comme une âme en peine, ignorant de ton mieux la harangue des commerciaux, sonnant à toutes les portes. tu pourras bientôt regagner ton appartement avec la satisfaction d'un travail accompli - dans la mesure du possible et de la coopération du public.

tu avises un nouveau bloc d'appartements, au-dessus d'un restaurant chinois hautement suspect - cela fait longtemps que tu as appris à te méfier de tout ce que dedale a à offrir. ça suffira pour aujourd'hui - tu t'approches de l'interphone, affiche ton plus beau sourire (tu ne sais jamais quand ces choses sont équipées d'une caméra), et appuies aléatoirement sur tous les boutons (pour maximiser tes chances).

- BONJOUR, tu t'écries à l'aveuglette, AURIEZ-VOUS QUELQUES MINUTES POUR PARLER DE NOTRE SEIGNEUR JESUS CHRIST ???




avatar
Popularité : 75

HP & QUIDS
QUIDS: 397
HP:
100/100  (100/100)
DARKCRY
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: no more water ; the fire next time ✦ sixte (terminé) Ven 2 Mar - 1:14

musique - Très honnêtement, ta semaine aurait pu mieux se passer.
Tu l’as commencé en te prenant un frigo sur le coin de la figure. Puis en te faisant kidnapper et vider de ton sang par un vampire. Et tu l’as terminé avec un cambriolage plutôt sanglant. Ton visage n’est plus qu’un hématome énorme. Ta mâchoire est encore gonflée, ton front et le contour de ton oeil ont pris une couleur conceptuel entre le jaune, le bleu, le violet et le noir si bien que tu devines à peine les traits naturels de ton faciès.

Qui plus est, tu peux difficilement expliquer la raison de ton état. Un accident de travail ? En tant qu’électricien ? Peu probable. Une bagarre dans un bar ? Ca ne te ressemble pas. Être honnête ? Mais qui te croirait ?

Tu songes déjà à rester chez toi jusqu’à te remettre de tes blessures - donc un ou deux mois, facilement. Mais c’est sans compter ce grand malade qui hurle à l’interphone depuis au moins cinq minutes. Ta tête te torture, c’est trop.

Tu râles, lourdement. Insultes, pestes. Tu es en colère aujourd’hui.
Tu te lèves, et d’un pas décidé, tu descends jusqu’au rez-de-chaussée pour hurler sur le grand malade en bas.

« C’est pas bientôt fini ces conner- oh. »

Tu te stoppes, net.
Tu ne sais plus trop quelle carte jouer maintenant que le grand malade en bas est également le type louche mais sympa de l’autre jour - avant que tout ne dérape.

« Azraël. »

Ajoutes-tu.

« … Tu peux crier moins fort, s’il te plaît ? »


no more water


avatar
Popularité : 114

HP & QUIDS
QUIDS: 220
HP:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: no more water ; the fire next time ✦ sixte (terminé) Ven 2 Mar - 16:04


starmachine 2000 - ta technique est simple, mais efficace : tu t'époumones suffisamment longtemps pour que l'un des locataires en ait finalement par-dessus la tête et se porte volontaire pour te supplier d'arrêter, et de préférence, d'aller bien proprement aller te faire foutre. une fois la porte ouverte, il te suffit de glisser un pied dans l'embrasure, et de ne plus l'enlever avant d'avoir convaincu l'heureux élu d'alléger son portefeuille. c'est bien connu : il est fortement déconseillé d'inviter un vampire chez soi.

tu es donc toujours occupé à déclamer tes salades de témoin de jéhovah quand le clic significatif d'une poignée que l'on déverrouille se fait entendre - le son de la victoire, la corne de brume de tous les charlatans du monde. tu te prépares à encaisser les insultes imminentes, l'air réjoui : c'est pas bientôt fini ces conner-oh.
c'est comme un faciès familier observé à travers un kaléidoscope - un portrait sous stupéfiants. ça te fait l'effet d'un haut-le-coeur au niveau du cortex préfrontal : de tous les habitants de l'île - plusieurs milliers de pauvres bougres et de freaks en tout genres - il a fallu que tu ailles sonner droit chez LUI. azraël, dit-il, et tu es simultanément ravi qu'il ait retenu ton prénom et profondément dépité ; une partie de toi espérait vaguement avoir conservé ce qu'il te reste d'anonymat. tu peux crier moins fort, s'il te plait ?

tu te rappelles t'être fait la réflexion que si sixte était aussi amical avec tous les prédateurs qu'il rencontrait sur dedale, il n'y ferait certainement pas très long feu. tu supposes que ce qu'il reste de son visage en est la preuve par l'exemple ; des ecchymoses et des coupures, en cinquante nuances de passage à tabac. il a été droit avec toi, sixte : et c'est vrai, tu t'en souviens. tu n'en es pas très fier - à vrai dire, tu as passé les trois jours suivants à demi-mort de honte & de gueule de bois -, mais tu t'en souviens. tu te surprendrais presque à ressentir de la pitié - et au-delà, une pointe de colère.
& tu te tiens là, la bouche entrouverte comme un vieux saumon, une bible ouverte dans les bras. au moins, cette fois-ci, ta chemise est propre. maigres fortunes.

- ...ah. surprise, azraël : tu es à court de mots. tu te vois mal lui réciter les dix commandements dans l'état actuel des choses. il est toujours plus ardu d'embobiner ceux qui nous ont vu un peu trop ivres. tu amorces un sourire, changes d'avis, optes pour une expression à mi-chemin entre l'inquiétude maternelle et la consternation. je suppose que tu n'as pas spécialement envie que je te parle de jésus christ. ce n'est pas vraiment une question. tes yeux s'arrêtent sur sa mâchoire, et tu retiens difficilement une grimace : vampires ?





avatar
Popularité : 75

HP & QUIDS
QUIDS: 397
HP:
100/100  (100/100)
DARKCRY
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: no more water ; the fire next time ✦ sixte (terminé) Ven 2 Mar - 19:49

musique - Tu ignores les raisons pour lesquelles tu te permets d’éprouver de la sympathie pour Azraël. Vous n’aviez rien en commun, à vu d’oeil. Mais qui es-tu pour juger une rencontre d’un soir ?
Il te regarde. Un peu trop. Ou plutôt, reluque les restes de tes épopées de la semaine - peu glorieuses, certes. Tu ne prends même pas la peine de te cacher, si ce n’est que tu aurais aimé avoir à esquiver les explications. Vampires ? Demandent-ils comme si c’était une évidence.

Tu poses ta main sur ta mâchoire endolorie (bien que tu ne saches pas si ta tempe est plus douloureuse qu’elle).

« Vampires et loups. Je fais une petite enquête pour savoir lequel frappe le plus fort. »

Tu ris avant de te tordre de douleur. À vrai dire, voilà un bon moment que tu ne t’étais pas senti aussi détendu. Depuis que Kaboom a décidé de venir chez toi une fois par jour pour te tenir compagnie de force - ou tu ne sais quoi - tu as rayé tout espoir de vie sociale. À moins que la vie sociale vienne à toi.

« Honnêtement je dois être le type le plus sympa du bâtiment. Donc si tu veux pas finir dans le même état que moi à force de brailler, tu devrais monter. »

Tu te retournes.

« … Si tu n’as pas compris, je t’invite juste à monter chez moi. Subtilement. »

Subtilement.


no more water


avatar
Popularité : 114

HP & QUIDS
QUIDS: 220
HP:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: no more water ; the fire next time ✦ sixte (terminé) Ven 2 Mar - 23:59


starmachine 2000 - tu ne sais pas trop pourquoi tu pars directement du principe que s'il a du se faire sévèrement refaire le portrait, c'est vraisemblablement une histoire de vampires, mais peut-être bien qu'au fond t'es juste sacrément raciste. ça te vient naturellement comme bonjour : ces enfoirés de suceurs de sang, toujours fourrés dans les mauvais coups. le visage sournois de nivea s'impose une fois de plus à ton esprit - décidément, tu as ton collègue dans la peau -, et il n'y a qu'un pas entre l'imaginer s'ambiancer dans le confessional et pourchasser des humains dans les ruelles obscures. tu franchis ce pas sans grands états d'âmes : c'est peut-être ton pote, mais ça n'en reste pas moins un immense psychopathe, et un carnivore de surcroît. vampires et loups. je fais une petite enquête pour savoir lequel frappe le plus fort. tu n'aimes pas les loups-garous non plus : ces pécquenots sous stéroïdes aux abdos gonflés et touffus, biologiquement parlant, tes ennemis naturels. l'ego de mâle alpha,  les puces, et puis l'odeur de chien mouillé : très peu pour toi. en surface, bien entendu, tu prônes un humanisme intersectionnel, et un respect égal pour toutes les espèces (mais les loups-garous sont des sous-espèces, donc tu n'as pas trop honte de toi). sixte ponctues son commentaire d'un rire affligé. honnêtement je dois être le type le plus sympa du bâtiment. donc si tu veux pas finir dans le même état que moi à force de brailler, tu devrais monter. si tu n’as pas compris, je t’invite juste à monter chez moi. subtilement.

autant l'avouer : ça te prend un peu au dépourvu. s'il s'était agi du beau milieu d'une nuit alcoolisée, tu aurais compris cette invitation subtile comme une tentative de rentre-dedans encore plus subtile, et peut-être bien que tu n'y aurais pas été complètement insensible, si le principal intéressé ne donnait pas l'impression d'avoir été récemment redesigné par picasso. dans les faits, il est toujours six heures de l'après-midi. c'est un peu nouveau pour toi - tu as l'habitude qu'on te craigne, qu'on te respecte, ou qu'on t'adule (tous ces moins qu'humains, à l'église, au besoin permanent d'adorer quelque chose). cette franche camaraderie est 1) surprenante et 2) suspecte. mais bon, tu as quand même fait de la tecktonik devant ce type, donc peut-être bien qu'au final vous êtes amis maintenant, dans le sens le plus vaste du terme. tu peux bien monter pour... tu ne sais pas quoi exactement. un verre ? une partie de monopoly ? une tentative d'assassinat ? la vie est une pochette surprise.

- ok. j'accepte. subtilement. tu affiches ton expression la plus subtile (OWO).  on a qu'à dire que j'ai suffisamment prêché la bonne parole aujourd'hui. tu t'avances, refermant la porte derrière toi. & un sourire ; qu'est-ce que tu peux bien ajouter à ça ? tu n'es à ton aise que dans un contexte commercial. cela dit, peut-être bien que tu devrais te procurer un de ces joujoux. tu secoues énergiquement ta bible. c'est beaucoup plus lourd que ça en a l'air, et franchement, ils ne le verraient pas venir. tu ne sais pas qui sont ces 'ils', et tu n'es pas près de poser la question - les aveux, tu le sais, n'ont de valeur que lorsqu'ils sont spontanés. ton enquête est finie, ou tu comptes perdre trois côtes d'ici la semaine prochaine ?

traduction ; dis-moi, sixte, est-ce que tu peux t'en sortir tout seul ?





avatar
Popularité : 75

HP & QUIDS
QUIDS: 397
HP:
100/100  (100/100)
DARKCRY
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: no more water ; the fire next time ✦ sixte (terminé) Dim 4 Mar - 1:55

musique - Tu n’es pas certain de l’efficacité des ouvrages qu’Azraël te présente. Néanmoins, tu t’abstiens de faire tout commentaire puisque tu n’es pas certain de sa fidélité à ses convictions - et l’entendre prêcher la bonne parole jusqu’à la fin de la journée est bien la dernière chose que tu souhaites. Cela étant dit, quand un religieux suggère de frapper son ennemi avec la Bible, ce n’est très probablement pas un vrai religieux. 
Te te souviens vaguement de lui avoir dit que tu étais convaincu qu’il ne croyait pas en Dieu. Sa réponse, elle, est floue. Le contexte aussi, en quelque sorte. Tu espères que ça soit également le cas de son côté.

« Oui j'en ai conclu que les loups garous sont de vrais bourrins et que les vampires sont stupides et têtus. »

Tu t’arrêtes au beau milieu du couloir et le regardes brièvement.

« Sans vouloir t’offenser. »

Tu le penses à peine, mais il faut bien avouer qu’Azraël représente le seul visage que tu peux supporter dans tout Dedale. Bien loin toutes intentions de complimenter son faciès, disons que c’est le seul visage dans lequel tu ne lis pas et si je te butais tout de suite.

Tu ouvres la porte de ton studio et te rappelles de son appartement à lui. Un peu honteux, tu hésites, mais maintenant que c’est ouvert, impossible de le repousser sans rendre la situation louche.

Ce n’est qu’une pauvre pièce dont les murs défraichis ont été recouverts par des affiches trouvées ci et là dans les rues. Un pauvre lit calé dans un coin, un bureau avec un ordinateur dans l’autre, tu n’as effectivement pas le sens du détail.

« Bienvenue dans mon humble demeure. Tu devrais retirer tes chaussures si tu ne veux pas abîmer ce parquet de qualité. »

Tu pouffes de rire avant de t’avachir sur ton lit. Ton expression devient tout à coup plus sérieuse ;

« Je t’avoue que j’ai des problèmes. Je ne veux pas en parler. Mais je ne sais plus comment agir non plus. »



no more water


avatar
Popularité : 114

HP & QUIDS
QUIDS: 220
HP:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: no more water ; the fire next time ✦ sixte (terminé) Dim 4 Mar - 13:19


om du möter varg - j'en ai conclu que les loups-garous sont de vrais bourrins et que les vampires sont stupides et têtus. sans vouloir t'offenser.

tu hausses les épaules ostensiblement ('ehhhhhhhhhhhhhhhh'). tu es très loin de le prendre personnellement : à vrai dire, tu ne portes pas tes congénères dans ton coeur. d'aucuns diraient que dans les faits, tu ne portes plus rien dans ton coeur du tout, donc ce n'est pas une grande surprise. mais en l'occurence, c'est une question de causalité : pour que tu sois devenu un vampire, il a fallu que l'un d'entre eux te mordent.
tes doigts viennent effleurer ta nuque, distraitement.

vous montez les escaliers en silence : l'improbabilité de la situation te ferait presque rire. c'est un échange de bons procédés - il a vu droit dans ton intimité, et maintenant, tu vas pénétrer la sienne (oui). tu as comme l'impression que ça le met un peu mal à l'aise, mais tu décides de ne pas le mentionner - après tout, c'est lui qui t'a invité à monter, et pour être tout à fait honnête, tu ne t'attends pas à du grand luxe. pas dans un quartier comme chinatown.
... heureusement, parce que c'est un studio plutôt sordide. une chambre d'adolescent, en quelque sorte, aux briques apparentes à peine camouflées par une poignée de posters qui ont connu de meilleurs jours, un lit, un bureau. pas énormément de lumière, à l'exception des enseignes néon de chinatown, filtrant à travers la fenêtre. tu devrais retirer tes chaussures si tu ne veux pas abîmer ce parquet de qualité. il a le rire communicatif, même dans l'auto-dérision - ça atténue un peu la tension au niveau de tes épaules ; ça te fait du bien & ça te contrarie à la fois. tu te considères comme quelqu'un de plutôt méfiant - c'est la raison principale pour laquelle tu es toujours en un seul morceau. les lois de dedale sont brutales et primaires - animales, dans une certaine mesure. je t'avoue que j'ai des problèmes. je ne veux pas en parler. mais je ne sais plus comment agir non plus.

des problèmes, en effet, tu aurais pu le deviner : on ne se retrouve pas avec des ecchymoses à la place du visage quand on mène une vie calme et paisible. ces mots-là, tu les entends tous les jours, à travers les cloisons du confessional : je ne sais pas quoi faire, j'ai fait une erreur mais je ne veux pas vous le dire, aidez-moi. aidez-moi. tous d'une même voix : rendue uniforme par la panique. ils sonnent différemment dans la bouche de sixte.
tu scannes rapidement la pièce du regard, mais très vite tu dois te rendre à l'évidence : il n'y a nulle part où s'asseoir à l'exception du lit, à moins que tu ne veuilles t'installer par terre (et potentiellement abîmer le parquet de qualité). tu t'avances, donc, et te laisses tomber sur la couverture, évitant soigneusement de bousculer son propriétaire.

- je vois. tes yeux vagabondent rêveusement, vers le plafond. sans entrer plus avant dans les détails, il m'est difficile de te conseiller quoi que ce soit. tu souris. mais si tes problèmes sont de chair et d'os, si tes problèmes respirent... tu plantes ton regard dans le sien. rouge. je peux imaginer plusieurs façons de t'en débarasser... définitivement.




avatar
Popularité : 75

HP & QUIDS
QUIDS: 397
HP:
100/100  (100/100)
DARKCRY
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: no more water ; the fire next time ✦ sixte (terminé) Dim 4 Mar - 15:59

musique - L’espace d’un instant, tu doutes. Tu n’as pas spécialement envie de t’attaquer à quelqu’un en suivant les conseils d’un fanatique religieux mais tu sais tout autant qu’Azraël ne se résume pas simplement à son habit. Ce qu’il sous-entend est clair : il peut être la solution à tous tes problèmes. À Dedale, il n’y en a pas trente : tuer ou effrayer en sont les seules. Mais cela ne t’apporterait-il pas plus de problèmes ? Après tout, tu as tué un loup l’autre jour et prôner l’auto défense ne servirait pas à grand chose pour sauver ta peau.
Le véritable problème, hormis cela et le fait que tu t’es transformé en banque de sang par un vampire peu délicat, c’est Kaboom. Peut-être est-il temps de te confier à un ami. Ami. Tu souffles, et ris un peu. Ça paraît totalement improbable. Comme une mauvaise blague.

Néanmoins, si tu ne te sens pas prêt à accorder la totalité de ta confiance envers lui, son statut et ses connaissances peuvent être un véritable atout. Il est temps pour toi de jouer tes meilleures cartes.

Tu fixes le sol.

« Un type s’est introduit chez moi hier. » Commences-tu. « Je suis arrivé au même moment et ça a mal tourné. Malheureusement il me mène par le bout du nez et compte me rencontrer tous les jours désormais. »

Tu souffles. Cette situation semble si peu probable qu’elle est difficile à expliquer. Tu passes ta main sur ta nuque.

« Du coup me voilà dans un merdier pas possible duquel je ne peux pas m’échapper. Je sens que ça va mal se finir, en plus. »

En fait, tu en es certain.
Tu lèves les yeux vers Azraël, presque suppliant.

« Si tu sais comment je peux m’en débarrasser, je t’écoute. C’est un loup garou, rouquin. Un gars de notre âge. Il s’appelle Kaboom, si je me souviens bien. »

Et tu es très curieux d’entendre la véritable voix du vampire.



no more water


avatar
Popularité : 114

HP & QUIDS
QUIDS: 220
HP:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: no more water ; the fire next time ✦ sixte (terminé) Dim 4 Mar - 17:18


then I heard a voice from heaven say, "write this: blessed are the dead who die in the lord from now on." "yes," says the spirit, "they will rest from their labor, for their deeds will follow them."

sinking hands - un masque sous un masque : tu es le loup & l'agneau à la fois, mais tu es aussi le chasseur. oh, azraël - c'est toujours la même histoire. toujours la même absence de remords, le même pragmatisme sordide qui fait froid dans le dos. on ne gravit pas les échelons sociaux d'une entreprise telle que darkcry avec des sourires et des biscuits - dès les premiers jours, tu t'es démarqué par ton manque évident d'empathie, par ta volonté d'aller au-delà des sentiers battus ; peut-être bien que dans les faits tu es une ordure de la pire espèce - sans foi ni loyauté concrète. quand on gratte le vernis, tes dessous hideux apparaissent : les traits durs et glacés d'un mercenaire.

un type s’est introduit chez moi hier. je suis arrivé au même moment et ça a mal tourné. malheureusement il me mène par le bout du nez et compte me rencontrer tous les jours désormais.

des avertissements et des règlements de compte - l'histoire a prouvé que certains étaient capables de bien des choses, au nom de l'église. cela va faire plusieurs années, maintenant, que tu ne t'es pas impliqué directement sur le terrain ; trop occupé à incarner monsieur le parfait chrétien, le visage souriant d'une créature immense et monstrueuse.
est-ce que tu serais prêt à aller aussi loin pour sixte ?

je sens que ça va mal se finir.
tu as dit que tu t'en souviendrais, et tu t'en souviens. ça ne devrait pas compter autant, mais plus tu y réfléchis, et plus tu réalises qu'à dedale, rien n'est jamais anodin - il suffit d'un battement de cils pour ébranler l'équilibre de l'île ; tu songes une fois de plus aux corps ensevelis sous les décombres de l'immeuble, et vraiment, dans les faits, où est la différence ? si tu sais comment je peux m’en débarrasser, je t’écoute. c’est un loup garou, rouquin. un gars de notre âge. il s’appelle kaboom, si je me souviens bien.

vraiment, tu n'aimes pas les loups-garous. sixte a dans les yeux quelque chose qui ressemble à du désespoir - tu vois, tu voudrais lui dire, c'est pour ça que les gens nous rejoignent. au-delà des portes de la cathédrale, tu serais en sécurité. la foi est un bouclier, et je suis le glaive. tu t'abstiens : une autre fois, peut-être. tu maintiens son regard, sans ciller, ta bible abandonnée sur tes genoux, ouverte : révélation, 19:11-21.

- il vient tous les jours, tu dis ? ici ? dans cette pièce étroite et miteuse, triste et grise. tous les jours. quelque chose s'agite à l'intérieur de ta cage thoracique : de l'envie ? du dégoût. j'ai un ami. ou même deux, ou quatre, ou quinze. question d'influence ; ils te doivent tous une faveur. tu pourrais même t'en occuper tout seul, mais tu préfères mettre toutes les chances de ton côté. il pourrait rester ici, quelques temps. tu souris. tu pourrais sortir prendre l'air. faire les boutiques. tuer le temps. tu fermes ton livre dans un clac. mon ami peut être très, comment dire... persuasif. suffisamment pour décourager ce ''kaboom'' de remettre les pieds chez toi. tu lui tends la main : un geste lent et délibéré - une invitation. ..si c'est vraiment. ce que tu veux, bien sûr.




avatar
Popularité : 75

HP & QUIDS
QUIDS: 397
HP:
100/100  (100/100)
DARKCRY
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: no more water ; the fire next time ✦ sixte (terminé) Dim 4 Mar - 18:40

musique - Pas un seul instant tu ne regrettes d’avoir été trop gentil l’autre soir. Tu n’aurais ni allié, ni épaules sur lesquelles te reposer. Azraël semble quelque peu secoué par la situation mais tu n’arrives pas à déterminer si cela l’enchante ou non. En revanche, tu découvres une toute nouvelle facette du personnage - ou peut-être laisse-t-il simplement tomber le masque, enfin.

Il te tend la main et c’est comme faire un pacte avec le Diable. Tu la saisis, sans grand hésitation, un maigre sourire creusant tes joues - c’est tout ce que tu peux faire avec ta mâchoire endolorie.
Tu te fiches bien des détails tant que tu peux te débarrasser du parasite. Qu’il vienne avec six ou trente hommes, qu’il le torture ou qu’il le tue, son sort t’importe peu.

Ta tête tombe dans le creux de son cou, dans lequel tu t’abandonnes à quelques confidences.

« Je suis tellement faible ici. Je ne suis qu’un humain, désavantagé, craintif et faible. » Un rire pour ta misérable condition. « J’ai dû tuer quelqu’un l’autre soir pour ma survie et je n’arrive plus à dormir. » Tu peux encore sentir les morceaux de son crâne s’exploser contre tes pommettes. « Alors… »

En reprenant une distance raisonnable, tes yeux rencontrent les siens.

« Merci. Je te revaudrai ça comme il se doit. »

Sous entendu, pas juste en le traînant jusqu’à chez lui après une soirée arrosée.

Ton regard s’attarde sur le livre contre ses cuisses. Tu le saisis et ouvres une page au hasard, par simple curiosité. On ne mettra pas la main sur lui, mais on le lapidera, ou on le percera de flèches : animal ou homme, il en vivra point. - Exode 19 : 13

Tu n’en peux déjà plus d’attendre.


no more water


avatar
Popularité : 114

HP & QUIDS
QUIDS: 220
HP:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: no more water ; the fire next time ✦ sixte (terminé) Dim 4 Mar - 19:25


sinking hands - dieu que c'est facile.
c'est ton théâtre de prédilection ; tu es le meilleur ami de tout le monde. c'est facile de sourire, c'est facile de promettre - il en faut si peu pour s'approprier l'âme de quelqu'un. de leurs terreurs nocturnes à leurs amours malheureuses, leurs rêves & leurs secrets ; il suffit de les laisser venir à toi, et puis c'est comme un fil qu'on déroule, inexorablement. priez pour nous, pauvres pécheurs - il saisit ta main, brièvement, mais sans une seconde d'hésitation. maintenant et à l'heure de votre mort.

je suis tellement faible ici. je ne suis qu’un humain, désavantagé, craintif et faible.
voilà qu'il s'apitoie sur son sort, maintenant - tu hausses les sourcils, hors de sa vue ; il s'est laissé tomber contre toi, son visage contre ton cou. son souffle, chaud, sur ta peau - ses lèvres mobiles, quand il parle et que tu n'écoutes plus. tu ne bouges pas, cependant. solide et immobile, comme un phare au beau milieu d'une tempête. tu es la lumière, azraël ; c'est ton gagne-pain.

merci. je te revaudrai ça comme il se doit.
est-ce qu'il le pense réellement ? tu n'en sais trop rien, mais ça n'a pas beaucoup d'importance. ce qui compte pour toi, c'est qu'il se souvienne que tu as agi quand personne d'autre ne l'a défendu - qu'il se souvienne que tu es son allié, toi, et personne d'autre. comme un fil qu'on déroule : tu ne fais que commencer. tu lui souris alors qu'il se penche sur ta bible - il va falloir que tu rentres, maintenant. tu as des préparations à faire - le plus tôt sera le mieux. tu viens effleurer, du bout des doigts, une mèche de cheveux blonds - glisser sur ses joues, abîmées.

- ne ferme pas à clé, demain. et prends tes distances. je vais voir ce que je peux faire. tu te lèves finalement, souple et agile ; tu ne te retournes pas. tu sais où me trouver, sixte.

la porte se referme silencieusement derrière toi, et en moins d'une minute, tu es dehors. demain - tu reviendras demain.




avatar
Popularité : 75

HP & QUIDS
QUIDS: 397
HP:
100/100  (100/100)
DARKCRY
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: no more water ; the fire next time ✦ sixte (terminé) Lun 5 Mar - 0:32
Le mot de la fin
Azraël se tient là, il hurle de sa plus belle voix à qui veut l’entendre que les voies du seigneur sont impénétrables et comme le disait ce fameux apôtre REJOINS DARCRY ET TU SERAS SAuvÉ !! Les voisins s’impatientent, tous se demandent qui osera le défier, munie d’une batte de base-ball !

C'est Sixte qui sort, courageusement, pour l'affronter... Ils se reconnaissent, au premier regard. Et voilà qu’il commence. Deuxième round, aujourd’hui, comme un signe divin qui signifierait que leur destin est lié. Facétie curieuse de la vie.

Et maintenant à l’abri de tous les regards ils s’épanchent, se rapprochent. Lentement, mais sûrement. Sixte au visage constellé attire une sympathie toute intéressée. Mais qu’importe. Puisqu’ils savent que rien n'est gratuit à Dédale. Azraël propose des solutions désespérées à un problème tout aussi désespéré. Et Sixte accepte. Peut-être qu’il est usé d'être traqué. Qui ne serait pas usé ?

Un pacte est scellé entre les deux. Quelque chose d’un peu diabolique et n'est-ce pas là le comble pour un représentant du seigneur ?

Il ne reste plus qu’à savoir où tout ceci les mènera. En combien de morceaux sera sacrifié l'âme du petit humain ? Mais peut-être qu’il les dupe tous lui aussi et qu’il n'a plus rien à offrir depuis longtemps.

avatar
Popularité : 165
Voir le profil de l'utilisateur http://freaksinthecity.forumactif.com
MessageSujet: Re: no more water ; the fire next time ✦ sixte (terminé)
no more water ; the fire next time ✦ sixte (terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Premium Deck Series: Fire & Lightning
» Mahjong Time
» [ZEN] Time Sieve
» Nouvelles regles escarmouche : Rate of Fire
» Time vault

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Dedale
 :: Daïkiri :: Chinatown
-
Sauter vers: