FREAKS !

Partagez|
MessageSujet: am I in narnia ? (ft. arsonist) Ven 2 Mar - 15:51


nice;
j'avais rien de spécial aujourd'hui, à part un patient ce matin qui a vrillé quand il a vu la facture - faut dire qu'il a pas eu besoin de moi pour exagérer sa migraine et m'a forcé à lui faire tout un tas de tests inutiles, le con. du coup, je m'ennuyais fort dans ma piaule, ça faisait bien quatre heures.
c'est quand j'ai eu la bonne idée de m'infiltrer chez ce gars que je suivais depuis un moment et à qui j'avais envoyé quelques messages, le genre de messages que j'aimerais pas qu'on m'envoie à moi, vous savez, et - le con - il avait finit par répondre. du coup, je trouvais que cette bonne idée était vraiment bonne parce qu'il fallait quand même que j'aille chez lui et que je l'attendre pour lui prouver que ouais c'est pas un prank, je sais vraiment où il habite.
(c'est un truc que j'aime bien ici, on peut faire ce qu'on veut, on ira pas en prison vu qu'on y est déjà en fait.)
donc je me brosse les dents parce que c'est mieux de pas être trop sale quand on va chez quelqu'un et puis, je mets un pull trop grand et je passe au moins une heure à faire et défaire et refaire ma cuche mais, enfin, c'est bon je suis prête. je sors avec mon sac a dos parce que je sais pas s'il a des chips barbecue chez lui et j'ai comme une grosse envie de chips barbecue. puis, j'ai besoin d'une bouteille d'eau pour rester hydratée - c'est un truc que j'ai appris en devenant docteur.
du coup, je me dirige vers chez l'autre taré. c'est pas loin, c'est bien. dans ma tête, je me demande ce que je vais lui dire quand je le verrais, un truc style: "salut, tu sais sûrement pas qui je suis, mais moi je sais qui tu es...". un truc flippant, avec beaucoup de suspense. comme dans un film.  c'est peut-être un film ? j'veux dire avec tous les monstres et tout ça. d'ailleurs, lui, c'est un humain, je sais pas si je l'ai dit. mais c'est pas juste n'importe quel humain; c'est un humain avec un cache oeil. du jamais vu.
moi j'ai jamais vu perso.
du coup j'ai envie de savoir: pourquoi ? comment ?
ça me fout les boules de pas savoir. en plus, son cache oeil, il lui donne un air de grand méchant, genre parrain de la mafia.
mais bon, j'suis pas sûre parce qu'il a placardé partout des affiches avec mes messages et le mot "STOP" en gros dessus et ça, ça fait pas très 'parrain de la mafia' justement.
d'ailleurs, faut que j'en ramasse une ou deux pour chez moi. c'est un peu drôle, mais j'évite de rigoler parce que je suis toute seule et je ramasse des affiches dans la rue comme si j'allais à un entretien d'embauche ou je sais pas quoi.
encore quelques minutes et j'y suis. c'est pas très sécurisé, c'est daïkiri et, pourtant, sa porte ne me cède pas. j'ai même regardé sous le paillasson et tout, y a pas les clés. l'enfoiré se barricade comme si c'était une apocalypse de zombies.
du coup, j'ai pas le choix, j'escalade le mur et je passe par la fenêtre comme spiderman (j'étais sûrement spiderman dans une autre vie).
quand je rentre j'ai vraiment peur que le gars soit un de ces tarés qui stocke tout parce que mon odorat est sensible à la puanteur comme tout le monde, mais en fait non, donc tout va bien.
à première vu, il est pas là. je fais le même constat à deuxième vu (?), après avoir cherché plus en profondeur si y a pas des doubles fonds dans les placards. j'en ai profité pour fouiller un peu partout et, comme j'ai rien trouvé (ce gars cache vraiment bien ses magazines porno gays), je commence à m'ennuyer comme pas possible.
je finis par lui signaler ma présence dans sa (très) modeste demeure par sms et je décide de me cacher dans le placard de sa chambre pour l'effet de surprise. j'arrive un peu à voir par la serrure et j'ai l'impression que c'est moi qui me cache d'un psychopathe.
ahah
avatar
Popularité : 9

HP & QUIDS
QUIDS: 230
HP:
100/100  (100/100)
LIGUE DES VILLAINS
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: am I in narnia ? (ft. arsonist) Ven 2 Mar - 20:27
killing stalking <3
dernière affiche placardée au dernier poteau du bout de la rue : cri de détresse subtil mais que tout le monde est en mesure d’entendre : STOP sera le dernier mot d’Arsonist et sa flemme d’argumenter. Non c’est non. Non comme non mais arrêtez de m’envoyer des messages aussi chelou loin de lui l’idée d’écrire une lettre à celui qui envoie des spams. Il préfère de loin sa technique de dissuasion même si la réalité le rattrape vite. Il n’y croit pas lui même, mais si il ne le fait pas, il flippe. Rendu fou à force d’imaginer qui peut être derrière ces messages - loin des lettres d’admirateur secret (qu’il n’a jamais eu) il se fait malgré tout des films. Mais pas à l’eau de rose - oh non. Plutôt à base de tourments assaisonnés d’une bonne dose de stress qui vient pimenter la recette parfaite pour le rendre plus parano qu’il ne l’est.
Tout ce qu’il lui manquait : un stalker à sa porte dans sa rue - qui verra probablement ses affiches (il l’espère) - et satisfait de son affaire, il rentre chez lui histoire de prendre ses précautions en rentrant - sait on jamais. Sur son chemin son oeil se perd au quatre coin de ce paysage qu’il commence à bien connaître. Le moindre détail ne lui échappera pas - si quelqu’un le suit, nul doute qu’il le prendra en flagrant délit.

Seulement les tourments ne le lâchent pas d’une semelle ; à peine arrivé face à son immeuble, les messages reprennent de plus belle. Je suis chez toi à coup de fenêtre cassé et décoré d’un large sourire en guise de cordialement. Arsonist, pas d’humeur à chercher un emoji approprié à la situation préfère constater par lui même que sa fenêtre a bien été forcée.
Et.
Merde.
son coeur s’emballe mais il se dit surtout qu’il va devoir installer des verrous à sa fenêtre maintenant.
Peu importe, et puisque c’est ouvert autant entrer par la même voie que son invité surprise. Il se glisse péniblement par la fenêtre - cette personne bouscule bien  trop ses habitudes décidément, ça ne lui plait pas. Le poing serré, coeur battant à la chamade et prêt à affronter le stalker à la loyale - le doigt sur la détente par pure précaution.
Hélas, rien.
Toute cette adrénaline gâchée.

Il se détend - ou presque - et pose son arme pour faire un tour de la pièce. Il a peut être affaire à un cambrioleur plus qu’à un stalker - mais rien ne semble avoir bougé.
Les jeunes et les pranks. bon sang. il espere seulement ne pas être filmé. Alors son premier réflexe est de vérifier les ampoules mais avant tout le placard, endroit rêvé pour cacher une camér AAH. ( :AAH: )
putain de coeur,
putain de prank
putain de STALKER
grouille toi sors de là !
il brandit un balai non loin du placard en guise de bate de baseball, prêt à frapper sous ses faux airs menaçant (enfin pas vraiment) - il a surtout des réflexes qui le poussent à faire des trucs que personne ne ferait
comme se ridiculiser.
Et il s'en rend bien compte face à son opposante qui n'est ni armée
ni dangereuse
(il espère.)



avatar
Popularité : 9

HP & QUIDS
QUIDS: 220
HP:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: am I in narnia ? (ft. arsonist) Ven 2 Mar - 22:14


nice;
il faisait chaud dans ce placard et, à force de m'hydrater, j'avais déclenché chez moi une envie pressante de baptiser les toilettes de ma proie.
mais, non, il fallait rester en embuscade coûte que coûte car sinon l'effet de surprise serait gâché et samer j'suis pas resté trois minutes là-dedans pour rien.
je croisais les jambes comme un enfant en bas âge quand soudain, sangwoo arsonist déboula, balai à la main.
diEU dU cIEL
il est encore plus moche de près.
il me crit dessus et je sors du placard en un temps-record pour lui susurer dans un souffle garde la pêche, bois d'l'eau fraîche. j'attendis ensuite que cendrillon repose son balai pour sortir une des affiches que j'avais ramassées dans le post précédent et la lui tendre. j'suis venu pour te séquestrer... nan, je rigole mdr. elles sont où tes toilettes stp ? faut dire que j'aurais bien voulu le séquestrer et, ce, malgré sa tête de puceau mais, malheureusement, il aurait fallu qu'on ne soit pas sous son propre toit. à moins, bien sûr, que je n'ai amené une corde pour l'attacher et une grande valise où son corps de lâche rentrerait parfaitement.
non, j'avais juste la corde.
t'as pas une valise ? ou un gros sac-poubelle ?
je criais depuis les toilettes pour qu'il m'entende bien car il venait de me les montrer - ou pas, dans ce cas j'avais cherché toute seule (je sais pas encore ce qu'arsonist va faire :doge: ). puis, maintenant que j'y pense, peut-être que c'était lui le psychopathe depuis le début, ce serait un bon plot twist ça, du jamais vu. je stalke le gars, j'rentre chez lui et j'me cache dans son placard
mais en fait c'est lui le taré qui va me séquestrer.
on appellera ça "je te stalke et toi tu me tues" ou "cinquante nuance encore plus sombres"... sauf que quelque chose n'allait pas dans ce schéma, arsonist n'était pas un faux blond au corps de rêve ou un riche fan de s&m.
non non, arsonist était sûrement pire que ça, derrière son cache oeil devait être dissimulé un secret tel qu'il forçait le jeune homme à se taire à son sujet, alors que n'importe qui s'en serait vanté.
un secret tel qu'il allait à  l'encontre de l'ego d'un homme.
(ça me rappelait quand j'avais six ans et qu'on jouait au monopoly avec mon frère, j'avais gagné mais il essayait de m'embrouiller genre 'mais non t'arrêtais pas de piocher dans la banque', 't'as hypothéqué mes propriétés pendant que j'étais aux toilettes', 'tu m'as enfoncé une fourchette dans la main quand j'ai voulu prendre le dernier gâteau'. l'eGO d'uN hOMmE.)

avatar
Popularité : 9

HP & QUIDS
QUIDS: 230
HP:
100/100  (100/100)
LIGUE DES VILLAINS
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: am I in narnia ? (ft. arsonist) Ven 2 Mar - 23:24
killing stalking <3
Du jamais vu. C’est l’évènement de l’année - ce truc qu’on célèbre et non, c’est pas hanouka mais plutôt une intrusion au premier degré. Le genre d’invité qui s’approche un peu trop près pour rester serein ; et ce malgré les proverbes laissés au coin d’une oreille - pas le temps de comprendre ces mots.
Tout s’embrouille dans sa tête alors son cerveau se met en veille. Il laisse les choses se passer et ses mots le traverser. de quoi elle parle ? oh elle finira bien par trouver. Lâcher prise, prendre du recul sur sa vie
respire.
Il peut presque se voir en 3D - si seulement - il lui faudrait deux yeux pour apprécier une paire de lunettes 3D, hélas il en a qu’un pour pleurer. Mais pas question de se laisser abattre, malgré son retrait qui laisse penser le contraire ; il s’est seulement éloigné pour saisir son flingue et attendre bien sagement que son invité se retourne avant de la questionner dans le plus grand des calmes
respire (oublie pas)
pendant ce temps, il jette à un oeil à l’affiche qu’elle lui a tendu ; un peu satisfait de pas avoir imprimé ça pour rien - même si pour le coup, il soupire déjà à l’idée de devoir enlever celles qu’il vient de scotcher au bout de la rue.
Mais assez joué,
bon tu veux quoi ?
il la fixe de bas en haut histoire d’observer le phénomène ; lui, bien assis braquant son arme sur elle - pour lui c’est comme pointer du doigt.
t’es là pour ça ? ça, ce avec quoi il la pointe. si c’est le cas, t’aurais pu être plus explicite par sms. Tu sais on est pas espionné par un gouvernement mond- enfin si, mais c’est pas le sujet. rire de sitcom si t’es là pour autre chose, déso mais je vend ni valise ni sac poubelle t’es vraiment chelou.
Et il prie pour qu’elle se casse au nouveau dieu qu’il vient d’inventer.



avatar
Popularité : 9

HP & QUIDS
QUIDS: 220
HP:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: am I in narnia ? (ft. arsonist) Sam 3 Mar - 12:33


nice;
arsonist c'était clairement le genre de gars coincé, vous savez, celui qui prend tout mal et qui est toujours sur la défensive. en le voyant sortir un gun, j'me suis dit "pas mal", mais il me faisait toujours pas peur. par contre, ce qui me mettait mal à l'aise, c'est que c'était un mec plutôt nerveux.
"bon tu veux quoi ?" il a dit et j'ai pris le temps de bien réfléchir. j'étais pas vraiment venu avec un but, c'était plus une expérience. j'me disais que si je lui parlais, j'arriverais peut-être à avoir plus d'informations sur ce qui se cachait là-dessous. tout compte fait, je pense qu'un simple tapis ferait sûrement l'affaire pour transporter un corps. et qu'est ce que ça pouvait bien être ? sûrement quelque chose de terrible, d'impardonnable; ce cache oeil c'était la preuve que ce gars-là, arsonist, était un dangereux criminel - du moins, c'était l'image que je m'en faisais dans ma tête et puis, quel genre de personne à un flingue à porté de main ?
il était sûrement le boss d'une organisation de trafiquant d'organes ou l'heureux propriétaire d'une centaine de sex-toys illégaux, pour ce que j'en savais. une seule chose était sûre, j'allais l'avoir ma foutue réponse. tu pointes souvent des armes sur tes invités ? et, dis, t'en fais quoi après - des corps j'veux dire. si j'avais su, j'aurais pris un truc pour me défendre, n'importe quoi, mais j'avais seulement ma bouteille d'eau, des chips barbecue, une corde, des gants en latex et un cutter dans mon sac à dos.
mais oui - quelle conne - c'était sous mon nez depuis le début ! j'ouvre mon sac et fourre ma main entre un magazine de porno alien et l'album de freddie mercury pour finalement mettre la main sur mon paquet de chips barbecue que je lui tends d'un geste ferme et calculé. tu sais, si j'avais été plus explicite par sms ça aurait été du harcèlement sexuel et, ça, c'est pas trop mon truc.
puis, j'prends une grosse poignée de chips et met tout dans ma bouche sans réfléchir, c'est très difficile à mâcher et je m'étouffe durant quelques secondes.
avatar
Popularité : 9

HP & QUIDS
QUIDS: 230
HP:
100/100  (100/100)
LIGUE DES VILLAINS
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: am I in narnia ? (ft. arsonist) Sam 10 Mar - 19:27
killing stalking <3
Elle ne compte pas lâcher l’affaire, n’est ce pas ? (faut le lire avec la voix de jean-marie Le Pen) - il s’en rend bien compte et c’est pas pour son plus grand plaisir, les échanges ça l’ennuie parfois. Et là c’est le cas, c’est donc dans ce constat qu’il se décide à lui donner ce qu’elle veut : des réponses taillées sur mesure pour le rôle de psychopathe du quartier qu’elle lui a attribué. Les corps je les range dans une cave que je loue pas loin d’ici. Enfin, jusqu’à ce que je décide quoi en faire entre utiliser le reste de peau des cadavres pour me faire un nouvel abat jour ou bien juste les regarder brûler au clair de lune Le sarcasme est présent. Mais sans se faire attendre des chips barbecue montrent le bout de leur nez. Il ne sait pas quoi en faire, un peu gêné il ne relève même pas toutes ses phrases balancés ; du harcèlement sexuel ? est-ce que ça serait seulement pire que le harcèlement actuel ?
Pas le temps d’y réfléchir, il la voit prendre une poignée de chips et se dit qu’un unboxing dans les règles de l’art rend le produit présenté plus safe. Il ose se servir, maintenant qu’il a la confirmation de pas bouffer de poison.
Enfin, après une ou deux bouchées tout en regardant l’autre s’étouffer il poursuit : tu sais quoi, si tu veux vraiment trouver tes réponses, fais toi plaisir. il pose son arme et s’assied bien dans le fond de son canapé (qui lui sert de lit - voilà - ça faut le savoir, c’est pas moi qui le dit. ) fouille partout, après tout, t’es là pour ça.
Le regard déjà ailleurs, il l’invite à le faire sur un ton des plus je-m’en-balekouille-frère au possible - au fond, il fait tout pour pas paraître énervé et ne pas gaspiller le peu de crédibilité qu’il lui reste.




avatar
Popularité : 9

HP & QUIDS
QUIDS: 220
HP:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: am I in narnia ? (ft. arsonist) Dim 11 Mar - 12:32


nice;
c'est durant son court monologue que je comprends enfin. j'étais déçue, vous savez, je pensais me trouver face à un tueur en série - oh, un cannibale comme dans les émissions des parents - mais ce gars-là, cet arsonist, n'était pas un psychopathe. c'était un menteur.
tu sais, je vois bien que tu te payes ma tête. écoute... on est tous les deux humains, ça veut dire qu'on est tous les deux des criminels, tu saisis ? et s'il n'avait pas considéré ma présence dans son appartement comme une menace jusque-là, c'était bien maintenant qu'il fallait avoir peur.
je veux un indice, n'importe quoi. je m'ennuie et je veux savoir ce que t'as fait, mais je veux surtout le deviner, sinon c'est pas drôle.
il avait réussi à me dégoûter des chips barbecue, mais je lui en voulais pas. je me rendais bien compte que j'avais investi trop d'espoirs en lui sans jamais l'avoir rencontré. j'avais placé la barre trop haut en l'idéalisant pendant des semaines.
merde. j'avais l'air con, pire que le gars qui s'était ramené avec un flingue déchargé à la cantine; lui aussi a raté son coup.
que faire maintenant que mon hôte est désarmé et qu'il m'invite à chercher moi-même l'anomalie qui fait de lui un habitant de dédale ? je me mords les lèvres et fronce les sourcils. quelle connerie. le pire c'est que j'espère encore trouver des animaux morts sous son lit.

je me lève et entame une fouille des plus bordéliques. autant profiter de son laxisme le temps que ça dure. je lui offre tout de même un sourire à m'en fendre la gueule en deux.
tu vois quand tu veux ? comme on se sent bien quand on lâche prise. rien à d'importance, au fond... t'as déjà vu fight club ? pourquoi ça te dérange autant que je fouille dans tes merdes ? je pointe les meubles autour de moi, j'ai vraiment commencé à foutre un bordel monstre. j'espère qu'il compte pas sur moi pour ranger tout ça. tu sais ce qu'on devrait faire après ? on devrait sortir dans la rue et kidnapper quelqu'un. on le mettrait dans ton placard, c'est pas interdit ici.
avatar
Popularité : 9

HP & QUIDS
QUIDS: 230
HP:
100/100  (100/100)
LIGUE DES VILLAINS
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: am I in narnia ? (ft. arsonist)
am I in narnia ? (ft. arsonist)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Dedale
 :: Daïkiri
-
Sauter vers: