FREAKS !

Partagez|
MessageSujet: Come to us, Dear ((Canceau)) Dim 4 Mar - 23:31


 

 

 
COME TO US, DEAR

Combien de fois tes iris s'étaient-ils agglutinés à ce visage auréolé d'une beauté si éclatante ? Ils avaient lascivement ruisselé le long de ces traits enjolivés d'une perfection presque fallacieuse et le désir de le rallier aux rangs pourtant si suspicieux des Darkcry te mutila les entrailles d'un véhément embrasement. Ayant décelé bien des jours avant, la maison abritant son existence si truculente de beauté, tu t'étais presque accolé à son entrée, flamboyant sourire décorant tes lippes. Un spray miniaturisé et mentholé fut extirpé des tréfonds de ta poche et tu en flagellas tes accoutrements de sa fragrance rafraichissante car la première impression se devait d'être irréfutable pour resserrer ton étau autour de cet affriolant être masculin. Frêle humain semblant pourtant indispensable à ton esprit au bien-être de ta ligue.  

Ton miroir de poche également brièvement exhibé et écartelé pour y contempler et particulièrement vérifier l'éclat de ton reflet, le creux de ta paume balaya fugacement tes crins épis de blé pour les recoiffer et balafrer les quelques rares rebelles insupportant ta vue. Satisfait, il fut vivement éclipsé et ta gorge fut adroitement raclée pour éclaircir cette sérénade gravée qui enchanterait peut-être cette potentielle recrue. Tes phalanges se fracassèrent doucement contre sa porte fermée, toquant poliment pour le faire s'extirper de son antre.  

Monsieur, auriez-vous l'amabilité de m'ouvrir s'il vous plait. J'ai à vous parler.

Aucune imposante pancarte n'agrémentait le creux de tes paumes, seul un bouquet de criardes fleurs y était fermement lové. Méthode beaucoup plus distinguée pour inciter l'autre homme à t'inviter à pénétrer sa demeure.  


♡♡♡♡♡
©️ SIAL


 
avatar
Popularité : 12

HP & QUIDS
QUIDS: 350
HP:
100/100  (100/100)
DARKCRY
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come to us, Dear ((Canceau)) Mar 6 Mar - 3:55
MusiqueJe porte une attention extrême à ce que je fais lorsque je rentre chez moi. Je ne tiens pas particulièrement à ce que les autres savent où j’habite. Et quand je dis autres, je parle de mes admirateurs dont le nombre doit être stratosphérique, à présent. Surtout les plus zélés qui seraient bien trop heureux à l’idée de laisser des marques mortelles sur ma chair.

Cher monde, je me sais terriblement beau et ici ce n’est pas tant un avantage. Ah, si seulement j’étais né avec un faciès plus quelconque, un visage peut-être moins harmonieux n’attirerait pas tant l’attention. Et je considère déjà souffrir de ce caprice génétique, car j’imagine que les créatures qui peuplent cette île préfèrent toutes que leur repas ne soit pas hideux et leur ouvre un minimum l’appétit.

Il existe sans doute peu de choses que je souhaite préserver en ce monde, mais la paix qui m’étreint lorsque je passe le seuil de cette porte en est une. Sans doute parce qu’à défaut d’avoir pu choisir ma destination, cet appartement est peut-être le seul endroit que je n’ai jamais pu considérer que comme étant mien. C’est ici que je me sens bien, que je ne suis plus obligé de porter cet affreux sourire qui donne me donne des crampes. Si c’est dans la violence que je m’embellis, dans le chaos de mes coups de sangs que je resplendis, le silence et le calme me donne des airs d’éternité.


Alors qui que tu sois vraiment, passe ton chemin, réfléchis deux fois avant de m’importuner. J’ai d’ailleurs décidé de t’ignorer. Superbement, de faire semblant que tu n’existes pas. Car cet endroit ne t’appartient pas.


Affalé de tout mon long sur mon canapé je contemple cette nuit désastreuse reprendre forme dans mon esprit. L’impact est encore là, comme la douleur, même si elle n’irradie plus autant maintenant et que je peux de nouveau bouger mes doigts et soulever un peu ce bras. Je ne compte pas sortir aujourd’hui et je ne compte pas non plus le faire de nuit. Mes récentes escapades m’ont rendu trop présomptueux et mes allées et venues dans le quartier n’ont pas non plus aidé. Aussi je suis déterminé à ne pas sortir de là et ce, qu’importe l’envie et le prétexte.


Si je me lève c’est simplement pour déposer mon miroir et me faire un café. En attendant j’espère bien que tu te seras lassé, étranger.
avatar
Popularité : 88

HP & QUIDS
QUIDS: 400
HP:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come to us, Dear ((Canceau)) Lun 12 Mar - 23:41


 

 

 
COME TO US, DEAR

Tu n'eus pour réponse qu'un morbide silence et ta conscience de l'inefficacité des quelques petits fracas contre la porte de la maison de Beau te poussa à te rabattre sur la sonnette d'entrée. Elle fut balafrée à maintes reprises et avec ferveur du bout de ton index si assaillant et malgré son essoufflement de plus en plus audible, personne n'eut la bonté de venir t'ouvrir. Ta silhouette s'éloigna ainsi et ton regard vagabonda dans les alentours pour déceler la moindre faille à utiliser. Une fenêtre entrouverte attisa ta curiosité et tes lippes s'ourlèrent d'un éclatant sourire. Ton chapeau et le bouquet ornementant toujours le creux de tes paumes, tu gagnas vivement ta proximité et t'insinuas élégamment à l'intérieur de la demeure en trépassant nonchalamment cette ouverture.

Te galvanisant désormais des pièces autrefois dissimulées à ta vue, le chapeau regagna son trône culminant ton crâne et tes pas te portèrent instinctivement vers le fauteuil du salon ayant accueilli ta venue. Beau y était confortablement leptosome et lorsque ta stature lui fut fièrement exhibée, un raclement distingué de gorge se fit audible tandis qu'un sourire s'éveilla à nouveau le long de tes lippes.

Très cher, la fenêtre était ouverte donc j'ai pris mes aises. Acceptez ce bouquet de ma part s'il vous plait. Je dois vous parler de notre merveilleuse ligue !

Une courbette raffinée enjoliva doucereusement la vue du ténébreux et tes esquisses se muèrent d'immobilisme, patientant à nouveau pour enfin se heurter à une réaction de sa part.


♡♡♡♡♡
©️ SIAL


 
avatar
Popularité : 12

HP & QUIDS
QUIDS: 350
HP:
100/100  (100/100)
DARKCRY
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come to us, Dear ((Canceau)) Mer 14 Mar - 21:04
Musique •••Inconnu insiste, insiste encore tant que tu veux, je ne t’ouvrirai pas. Sais-tu qu’ici je suis roi et je déchiquette les importuns ? Je suis agacé, vaguement et j’imagine que les moins patient se seraient saisis d’une batte pour te défoncer le crâne et ils se seraient instantanément fait avoir. Terriblement. Mais je tiens bon, je récupère ma tasse de café et je vais de nouveau m’installer dans le sofa, sans un regard, reine de Saba… Tu as dit : Très cher, la fenêtre était ouverte donc j'ai pris mes aises. Alors j’ai relevé la tête pour te fixer.



Mes yeux s’attardent sur le bouquet, les sourcils froncés, pourtant certain d’avoir laissé la porte close. J’écoute ce que tu me dis, songeant un instant à emprunter le même chemin que toi pour m’en aller et te laisser palabrer dans le vide. Je dédaigne le bouquet que tu me demandes d’accepter. Je dédaigne ton offre, témoin de Jéhovah, les doigts recroquevillés, prêts à te sauter à la gorge pour te l’étrangler. Tu pourrais aussi bien m’apporter des perles, des bijoux, je ne désires rien de ce que tu pourrais m’offrir. Nous sommes au deuxième étage. Je dis, soulignant presque l’absurdité de ta présence ici, envahissant envahisseur. Ton chapeau ridicule heurte ma sensibilité, peut-être autant que ta présence ici m’écœure. Mon repère, ma tranquillité. Et si d’autres monstres t’avaient suivi ? J’inspire et je me redresse un peu.

- Je dois admettre que tu es tenace.  Je dis, avant de me rappeler du masque que je porte en toute circonstance. Alors j’arbore un sourire qui se veut moqueur. Je ne sais pas si tu pourras ressortir d’ici entier. Pose les fleurs et va-t-en. Je dis, tranquillement, presque impoli, mais je ne sais pas exactement à quel point je suis agacé par ta présence ici. Envahir mon territoire était une très mauvaise idée, tu sais ? Oh. Je sais.

Je récupère la tasse de café et par inadvertance je jette le liquide brûlant :

– Quel maladroit je fais.

Je me réinstalle après voir déposé la tasse, l’épaule toujours douloureuse et bien plus amoindrie que je ne le pensais. Je ne souris guère plus, tu sais, pas de sourire ou de mine faussement agacée, juste la neutralité d’un cœur qui ne sait pas quelle mascarade se trame ici.
avatar
Popularité : 88

HP & QUIDS
QUIDS: 400
HP:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come to us, Dear ((Canceau)) Mer 11 Avr - 0:02





COME TO US, DEAR

Tu fis déferler sous ses iris une élégante courbette agrémentée d'un chaleureux sourire mais tu ne te heurtas qu'à la monotonie de son faciès légèrement effritée d'une apparente irritation insufflée du froncement de ses sourcils, l'enjouement toujours autant assoupi malgré tes efforts de galanterie subtilement forcée. Ses quelques remarques ne parvinrent à attirer ton attention qui s'engorgea entièrement de sa requête émoulue. Les fleurs furent doucereusement délaissées sur la table basse accompagnant le profil de ta silhouette mais elle demeura immobile par la suite, point apte à s'extirper aussi rapidement de cette maison. Une vive douleur insoupçonnée dévasta ton bas-ventre lorsque l'autre homme eut l'indécence de t'assaillir de son café brûlant, dissimulant sa perfidie d'une maladresse ferventement manigancée. Tes dents se crispèrent et tes lippes tressaillirent, parées d'un sourire minutieusement forcé tandis que tes paumes s'accolèrent vivement sur le tissu accablé revêtant ton épiderme meurtri.

Ce n'est rien, ça peut arriver d'être maladroit. Je me permets donc, une fois de plus.

Tes courbes vagabondèrent vivement dans le salon pour atteindre la cuisine et faire couler de l'eau froide pour débarrasser ton haut des quelques taches le maculant. Ta chair estropiée fut ensuite soulagée de la lénifiante fraicheur des quelques gouttes récoltées au creux de ta paume écrasées contre elle et une myriade de soupirs de soulagement s'échappèrent de tes lèvres, tes gestes se revêtant de redondance.

Regagnant ensuite les côtés du bellâtre armé d'une imprévisible dangerosité, la souffrance te harponnant toujours la pulpe brûlée, tu contournas sournoisement le canapé, et culminas les arrières de Beau de ta stature. Ayant discerné l'engourdissement assujettissant le haut de son tronc, tes paumes glissèrent jusqu'à ses épaules pour les galvaniser d'un revigorant massage, un frêle gémissement fuyant finalement tes lippes à cause des souffreteux picotements embrasant ta brûlure.

Rejoindre Darkcry vous donnera de nombreux avantages vous savez ? Vous aurez par exemple plus de support pour mener à bien vos projets personnels.


♡♡♡♡♡
©️ SIAL



avatar
Popularité : 12

HP & QUIDS
QUIDS: 350
HP:
100/100  (100/100)
DARKCRY
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come to us, Dear ((Canceau))
Come to us, Dear ((Canceau))
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Dedale
 :: Curaçao
-
Sauter vers: