FREAKS !

Partagez|
MessageSujet: Melancholic Sorrow || ft. Chaos Dim 11 Mar - 13:25
Musique:
 

Melancholic Sorrow
Don't wanna be sly and defile you
Desecrate my mind and rely on you
I just wanna break this crown
But it's hard when I'm so run down
And you're so cynical, Narcissistic Cannibal!
Got to bring myself back from the dead!
Sometimes, I hate, the life, I made
Everything's wrong every time
Pushing on I can't escape
Everything that comes my way
Is haunting me taking its sweet time
Holding on I'm lost in a haze
Fighting life to the end of my days
Don't wanna be rude but I have to
Nothing's good about the hell you put me through
I just need to look around
See that life that has come unbound
And you're so cynical, Narcissistic Cannibal
Got to bring myself back from the dead
Le crépuscule douloureux allait bientôt s’effacer et ne laisser plus place qu’à une lune semi-pleine aux pâleurs nacrées… Jour de repos où il n’allait pas travailler, il n’avait pas sa tenue de travail. Habituellement, lorsqu’il devait travailler, il s’habillait comme un jeune homme normal, un tee shirt, une casquette pour y cacher ses cheveux. Et ce jour-là, n’ayant pas à travailler, il se détacha les cheveux… Il prit une bonne douche froide, puis ressortit pour s’habiller. Il se sécha, plaçant la serviette autour de ses hanches… Il s’observa dans le miroir, se coiffant en silence. Lorsqu’il se voyait, il avait l’impression que le monde l’accusait. Que quelqu’un l’observait et lui disait tout ce qui n’allait pas. Ce jour-ci, son esprit lui fit voir à nouveau quelqu’un qu’il avait oublié depuis… Les rages d’antan s’étaient dissipées, il ne buvait plus que le sang de l’hôpital qu’il allait demander tous les cinq jours… Il buvait du sang malade, bon à jeter, quitte à être malade lui-même. Mais il le méritait. Oui.

Ash termina de se coiffer et sentit à nouveau ce poids sur ses épaules… Il se sentit… oppressé. Il se souvint… Une fois sorti de son calvaire perpétuel, une fois libre, l’ensauvagement restait… Il ne parvenait pas à se contrôler. Il ne savait pas songer. Il n’arrivait pas à réfléchir… Il ne pouvait que boire sans s’arrêter…

C’était une nuit, dans les ruelles sinueuses d’une ville… Ash changeait toujours d’endroit pour éviter d’être recherché par le monde entier… Un meurtre par ici… Un autre par là… Il valait mieux ne pas rester pour ne pas avoir affaire aux autorités. Ses meurtres l’avaient mené dans cette Capitale de l’amour. La France. Il avait eu l’occasion d’y aller une fois auparavant… Jusqu’en 2014, cette folie sanguinaire ne l’avait pas quitté. Et justement, cette année-là, il était en France, à Paris. En ces temps, il avait soif tous les jours. Le monstre ne pouvait pas se calmer… Il lui fallait toujours une immense dose de sang pour rester calme… Jusqu’à ce jour…

Passant dans les ruelles, il observa en silence quelqu’un passer… Les yeux dorés, presque avides eux-mêmes de sang… Il suivit la silhouette… Il n’avait pas fait attention à la personne que c’était… Il s’avança, derrière, marchant à pas de loups… Surplombant le jeune homme, il plaça une main sur ses lèvres et les siennes sur son cou. Il mordit et but le corps … éclairé par la lune, enfin, il vit que c’était un bel homme… Soudain, il sentit comme un battement au fond de son être. Non… Non… Cette fois il devait réagir… Il ne pouvait pas continuer de faire cela… le passé ne devrait plus l’induire en une telle erreur… était-ce mieux de le laisser mourir… ou de le transformer ? Ne sachant pas quoi songer… Il décida de se faire pardonner pour toutes les autres victimes... Il le transforma cette nuit-là… Pour une fois depuis longtemps, il sentait les remords…

Attendant qu’il s’éveille, il se mordit lui-même pour lui offrir du sang… Les nouveaux nés pouvaient être affamés… Sans lui donner d’explications… Il lui offrit son poignet et le laissa boire s’il en avait besoin. Il lui dit par la même occasion…

« Je suis navré pour ce que j’ai fait… Ne fais pas les mêmes erreurs que moi. Si tu as soif, viens me voir... »

Mais plus jamais il ne l’avait revu… Plus grave encore, cet homme… Il ne se souvenait même plus de son visage. C’était il y a seulement quatre années ! Était-ce simplement un rêve ou bien avait-il vraiment connu quelqu’un comme lui qui aurait changé sa façon de penser ? Son visage était dans ce souvenir, comme effacé par les évènements… Il ne se souvenait ni de sa couleur de cheveux… Ni de sa taille… Il baissa les yeux vers le plancher… Il frappa le sol. Il eut envie de se crever les yeux. Il eut envie de se vider de son sang… Mais, il alla plutôt boire un peu d’alcool.

Il leva les yeux vers le ciel enfin noir. Il termina de s’habiller. Il portait un long manteau noir. Ses mains étaient gantées de noir, il avait de longues bottes cachées par le manteau, un pantalon noir. Ash leva les yeux lentement vers la porte. Il l’ouvrit. Il poussa un long soupir… Il sortit enfin dehors pour se balader dans Daïkiri, sans réel but… Voulait-il observer les luminaires rouges, blancs, noirs ? Ou bien...Voulait-il juste oublier cette espèce de mélancolie qui le rongeait… Oublier cette voix dans sa tête qui l’accusait… Qui l’accusait d’avoir aimé tuer.


avatar
Popularité : 3

HP & QUIDS
QUIDS: 400
HP:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Melancholic Sorrow || ft. Chaos Dim 11 Mar - 20:36
Melancholic Sorrow
La nuit tombait doucement sur Dédale. Il avait passé sa journée le cul collé à son siège de voiture, à emmener les gens à droite, puis à gauche. Une journée bien remplie en somme. Pour une fois. Alors ce soir, le vampire se mettrait juste une grosse sale race, comme il les aimait, puis il irait peut-être en boîte de nuit ou dans un club de strip-tease. Il était bien trop jeune pour ne pas profiter de la vie, lui qui avait déjà échappé à la mort une fois.

Pour ce soir-là, il s'était fait beau. Il avait troqué son vieux jogging contre un jean noir et un t-shirt gris. Le tout moulait à merveille son corps, comme si c'était fait exprès. Il aimait les vêtements serrés. C'est joli, les vêtements serrés.

Ses pas le menèrent à Chinatown, son quartier favori. Juste en bas de chez lui, avec une ribambelle de bars et une multitude de personnes, on y trouvait de tout là-bas, et jamais on ne s'ennuyait. Ce n'était pas tard, et pourtant, déjà, Chaos avait commencé à boire - des cocktails "Sex on the Beach", ces préférés - mais l'alcool ne montait pas aussi vite qu'il l'aurait pensé, alors, un peu gonflé de voir tous les autres poireaux du bar réussir à se mettre la race, il s'en allait.

Et, s'engouffrant dans les ruelles un peu moins éclairées, un peu plus désertes, à peine plus silencieuses, il se roulait un sale pétard, à l'abris des regards, ce n'était pas qu'il avait peur de se faire gauler, ici, tout semblait être permis, mais il avait gardé certains automatismes de sa première vie. À ce sujet, il savait à peu près se faire discret.

Et Chaos marchait, l'esprit apaisé, les yeux rougis par ce qu'il venait de fumer. Il ne voulait penser à rien d'autre qu'à s'amuser, et pourtant, une certaine présence allait le stoppait net dans son élan.

Il pouvait le reconnaître entre mille.

Pourtant, ce n'était que de dos qu'il le voyait, mais son esprit ne le trompait pas, et ce qu'il ressentait à ce moment-là, il ne l'avait ressenti qu'une fois auparavant ;
Lorsque leurs chemins s'étaient croisés.

Il était bon de penser que le jeune vampire n'avait peur de rien, de plus, c'était souvent ce qu'il faisait croire. Rien ne semblait l'effrayer, et, il avait toujours de l'assurance et de la confiance. Rien ne semblait pouvoir le briser.
Et pourtant, Chaos avait peur à ce moment précis. Peur à la vue de cet homme, et son cœur se serrait, et son cerveau allait éclater.

Il avait été au mauvais endroit au mauvais moment.
Peut-être n'aurait-il pas dû se rendre à l'anniversaire de cette Lucie, ce soir-là. En plus, elle était moche, Lucie, ce n'était pas comme s'il comptait se la taper. Peut-être qu'il aurait dû se la taper, ça l'aurait empêcher de rentrer chez lui si tard dans la nuit, lui qui habitait dans un endroit reculé de Paris, dans un petit coin sombre mal éclairé.
Sans doute trop éméché, et relativement épuisé, il n'avait pas constaté que quelqu'un le suivait. Et ensuite, tout s'était passé tellement vite. D'une seconde à l'autre, la vie le quittait sans qu'il ne puisse rien faire. Et pourtant.
Elle revint aussitôt à lui, mais il avait été changé, à tout jamais.
Il n'avait pas compris immédiatement ce qui s'était arrivé, mais le visage de cet homme était resté encré dans sa mémoire et il ne semblait pas disposé à s'échapper.

Il se souvenait de ses longs cheveux un peu bouclés.
De son regard doré, et totalement possédé par une certaine folie.
De ce moment si étrange, si intense, si effrayant.
Il l'avait transformé.

Et il s'en était allé. Et plus jamais Chaos ne put le revoir. Pourtant, tout au fond de lui, il gardait une haine démesurée pour celui qui l'avait changé. Jamais il n'avait voulu de cette vie, jamais il n'avait souhaité finir dans ce trou pourri. Jamais il n'avait voulu tuer un de ses amis.

Alors, le brun s'approchait de cet homme, d'un pas au départ un peu hésitant, puis, finalement, décidé. Qu'est-ce qu'il foutait ici ce sale mec ? Cherchait-il à revenir le hanter ?
Quelle approche allait-il utiliser ? C'était bien la première fois qu'il ne savait pas trop comment agir face à la situation. L'improvisation, c'était bien, mais à ce moment-là, le vampire était totalement perdu. Finalement, il vint poser sa main - congelée - sur l'épaule de ce qui pouvait être considéré comme son nouveau père, puisque c'était lui, qui lui avait donné cette seconde existence.

"On peut savoir c'que tu fais à traîner tout seul dans c'quartier ? Fais-toi plaisir papy, ici, c'est l'endroit où tout est possible."


Il passait à présent devant lui, pour revoir encore son regard.

Déçu.

Celui-ci n'était plus animé par la même folie qu'il y avait quatre ans, ce soir, il était juste remplit de nostalgie, et de tristesse. Ben voyons. C'était totalement ridicule. Un peu plus cyniquement, Chaos enchaînait. L'autre semblait, contrairement à lui, avoir oublié son visage, alors, il fallait bien lui rafraîchir la mémoire, non ?

"Tu peux par exemple... Je sais pas moi. Transformer des innocents en vampires, puis partir sans plus donner de signe de vie, les laissant juste dans une belle merde. T'as la tête d'un gars qui aime bien faire ça, j'me trompe ?"

Je te hais.
Ft Ash
avatar
Popularité : 26

HP & QUIDS
QUIDS: 210
HP:
100/100  (100/100)
LIGUE DES VILLAINS
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Melancholic Sorrow || ft. Chaos Dim 11 Mar - 22:25
Musique:
 


Melancholic Sorrow
Don't wanna be sly and defile you
Desecrate my mind and rely on you
I just wanna break this crown
But it's hard when I'm so run down
And you're so cynical, Narcissistic Cannibal!
Got to bring myself back from the dead!
Sometimes, I hate, the life, I made
Everything's wrong every time
Pushing on I can't escape
Everything that comes my way
Is haunting me taking its sweet time
Holding on I'm lost in a haze
Fighting life to the end of my days
Don't wanna be rude but I have to
Nothing's good about the hell you put me through
I just need to look around
See that life that has come unbound
And you're so cynical, Narcissistic Cannibal
Got to bring myself back from the dead
Au coeur de tous les luminaires, de cette ambiance où toutes les envies et les désirs sont réalisables, il restait, seul, sans aucune envie. La mélancolie la plus pure, la désillusion et la fatigue d’un monde qu’il avait détruit, restaient à jamais gravé dans son regard. Parfois, il voyait des personnes le saluer, des commerçants qui voulaient certainement l’attirer pour qu’il achète sans compter. Dilapider son argent n’était pas sa façon de faire pour oublier. Ash préférait jouer du violon, mais en ce moment… à chaque note, quelque chose sonnait faux. À chaque instant, quelque chose le crispait… Comme si toutes les notes qu’il jouait étaient destinée à ne former qu’une discorde imparfaite… Une cacophonie, la symphonie du diable… Il avait l’impression d’avoir perdu son talent et cela l’agaçait… Il avait réussi à se sevrer et pourtant, tout n’allait pas bien dans sa vie… Il revenait parfois à se demander… s’il n’était pas mieux avant… lorsqu’il tuait.

Malheureusement pour lui, il n’eut pas l’occasion de s’approcher des commerçants qui l’interpellaient… Non, il sentit un contact sur son épaule. Il avait entendu, bien sûr, des pas se rapprocher. Mais il était loin d’avoir peur de ce genre de détails. Le plus perturbant, c’est que lorsqu’il tourna lentement son visage vers la personne, il le dévisagea avec un intérêt certain. Une fois après avoir fait un portrait mental de la personne devant lui, son expression mélancolique s’effaça et un voile d’impassibilité vint la masquer. Ash haussa un sourcil lentement. L’image mentale en question était la suivante :

Un type vient l’aborder dans la rue. Inconnu de visage. Il a les yeux rouges, la pupille légèrement dilatée, il a sûrement consommé de la drogue… Mais bon, à Dédale, il n’y a rien qui empêche les habitants d’user de certaines substances … il n’y a personne qui demanderait d’arrêter sans avoir peur des conséquences que cela peut avoir sur sa vie privée. Le vampire, à présent impassible et neutre, se contenta de le dévisager sans lui répondre. Un sourcil très légèrement relevé, il essayait de replacer cette figure dans sa mémoire… Des cheveux bruns… Un type à peu près aussi grand que lui. Le vampire faisait cinq centimètres de plus que cet inconnu. Il continua de le considérer en silence. Lorsqu’il entendit la seconde phrase prononcée, un éclat … comme… une flamme illumina ses yeux. Et son visage se détendit.

Il était toujours aussi neutre, néanmoins il n’y avait pas cette impression de mépris significative. Non, là, c’était autre chose. Comme une sorte de sympathie froide et cordiale. Il plissa les yeux cependant un quart de seconde en voyant la haine et la détermination dans le regard de cet homme qui l’accusait de l’avoir transformé lui… Cette haine, ce n’était pas la même que celle qui l’animait lui, Ash, avant. Non… C’était une autre haine… Mais laquelle… ? Les sentiments sont passionnants à étudier. Oui… C’est passionnant d’observer les réactions d’autrui… Voilà qu’il recommençait à penser comme avant…

Ash…

« Allons bon, la moindre des politesses est de se présenter avant de lancer des accusations sans fondement. Si vous êtes réellement la personne que j’ai transformé, donnez-moi l’endroit où je l’ai fait. »

Ash savait que c’était lui. Ce n’était pas sa mémoire qui lui disait cela. Non c’était tout simplement son « coeur ». Enfin… façon de parler. Il savait que c’était lui, sinon, pourquoi serait-il venu profiter d’un « papy » en lui disant de pareilles choses. ?

« Je vous rappelle, sans doute que je vous ai demandé de me retrouver, vous n’avez donc pas cherché... »

Il s’arrêta… Qu’avait-il fait le lendemain de cette transformation ? Il avait été pourchassé en dehors de Paris… Il grimaça douloureusement et se massa la tempe un court instant, soufflant légèrement… Il secoua la tête de droite à gauche et reprit ses esprit en ouvrant les yeux et l’observant d’un air toujours aussi cordial.

« Autant pour moi, vous ne pouviez guère savoir que j’allais être pourchassé par les autorités et que par miracle, j’allais m’enfuir… J’aurai voulu vous aidé, n’en croyez pas le contraire. »

Ash disait la vérité, il aurait voulu se rattraper, se calmer, prendre un nouveau départ, mais sa folie l’avait emporté, jusqu’à ce que quelqu’un l’aide à se contrôler… C’était compliqué après…  près de cinquante ans au service de ces foutus… Un langage toujours irréprochable, allons, calmons-nous. Ash observa l’inconnu, tiquant légèrement. Il ne devait pas s’énerver… Pas maintenant. Pas après tous ces efforts… Pas après tout ça… Surtout pas face à cet homme… Qui, en plus, est beau. Il  plaça ses mains dans son dos en silence et ferma les yeux doucement… Espérons que ce jeune vampire ne soit pas trop agaçant.


avatar
Popularité : 3

HP & QUIDS
QUIDS: 400
HP:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Melancholic Sorrow || ft. Chaos Lun 12 Mar - 10:56
Melancholic Sorrow
Tellement prévisible.

Il aurait pu le frapper, le tuer, ou juste l'ignorer, mais il lui parlait juste, du ton le plus neutre possible, et c'était prévisible. Et Chaos, ça l'énervait. Pourtant, Chaos souriait. Oh, ce n'était pas vraiment un sourire amical ou compatissant, il en avait déjà assez de l'entendre s'excuser. C'était trop tard pour tenter de se faire pardonner. M'enfin, peut-être que l'autre disait ces mots uniquement pour faire plaisir au jeune vampire. Grande nouvelle, ça ne lui faisait pas plaisir.

"Cesse de gaspiller ta salive papy, j'en ai rien à foutre."

Chaos n'était pas sympa, il ne l'avait jamais été. Mais avant, les gens l'appréciaient, et à présent, il se retrouvait tout seul, comme un con, dans cette ville ressemblant plus à une jungle. Alors, il voulait en être le roi, tant qu'à faire. Il n'avait pas choisi cette vie, mais il fallait en tirer des avantages maintenant que c'était fait.

Pourtant, sa haine restait bloquée et encrée dans son âme. Peut-être que s'il ne l'avait jamais revu, il aurait pu vivre juste avec. Maintenant, il voulait laisser échapper cette colère. Lui donner un coup d'poing ? Non. Ca ne servait à rien, ça n'allait pas le calmer. Ce genre de gars, fallait les cuisiner, tout doucement. Il pouvait profiter de tous ces remords pour obtenir ce qu'il souhaitait, et il n'allait pas s'en priver. Patience.

Il avait faim, il avait soif.

Alors, Chaos s'approchait encore plus de cet homme dont il ne connaissait pas encore le nom. Voulait-il le connaître ? Non, pas vraiment. Il passait ses mains dans les longs cheveux de l'autre vampire. Tactile ? Oui, énormément. Qu'est-ce qu'il avait envie de les tirer, ses longs cheveux, jusqu'à les arracher. Pourtant, il n'eut qu'un bref geste, doux mais hypocrite.

Ce n'était qu'un menteur, un manipulateur.

Il n'eut qu'une seule phrase avant de planter ses crocs dans la nuque de celui qu'il surnommait papy. "Si tu as soif, viens me voir, tu t'souviens ?" Alors, il festoyait, façon de parler. Y'avait absolument rien d'agréable dans ce moment. Il avait juste besoin de se désaltérer. Il savait se modérer, lui. Il se moquait bien de tuer les autres en leur pompant tout leur sang, mais quand celui-ci était excellent, il était idiot de tout boire d'un coup. Il fallait savoir rester raisonnable. Celui-ci avait un goût... Bizarre. Lorsqu'il eut fini son repas, Chaos s'écartait, juste à peine. Il ne prit même pas la peine d'essuyer le sang autour de ses lèvres.

"Ton sang est mauvais. Il est mauvais, comme toi."

Boire le sang d'un autre vampire, ça ne se faisait pas. Il le savait, il avait déjà essayé. C'était pas très bon. Mais celui-là était de loin le pire. Était-ce à cause de la haine qu'il éprouvait à l'égard de l'autre ? Il n'en savait rien, et il n'en avait rien à faire. Il le regardait dans les yeux, cherchant la moindre faille. Quand allait-il quitter son masque d'impassibilité qui l'énervait plus que tout ? Qu'importe la réaction qu'il aurait. Chaos voulait juste en voir une, alors, il continuerait à le provoquer jusqu'à ce que ça arrive. Chaos n'avait peur de rien. De rien. Chaos n'avait plus peur de lui.
Ou peut-être bien que oui.
Ft Ash
avatar
Popularité : 26

HP & QUIDS
QUIDS: 210
HP:
100/100  (100/100)
LIGUE DES VILLAINS
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Melancholic Sorrow || ft. Chaos
Melancholic Sorrow || ft. Chaos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La confrerie du "chaos "( RP ouvert a tous )
» La Horde de l'Altérateur [Chaos-2500 points]
» vente de figs chaos et demons en trop
» Vente matos chaos mortel en metal
» Nouveau LA chaos.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Dedale
 :: Daïkiri :: Chinatown
-
Sauter vers: