FREAKS !

Partagez|
MessageSujet: scaredy-cat — archibald Lun 12 Mar - 7:21

scaredy-cat

Te retrouver perché dans un arbre, ça n'a jamais été dans tes plans de vie. Mais depuis ton arrivée à Dedale, celle-ci semble déterminée à t'ennuyer. Après l'art topière — tu as fini par apprendre que cela ne faisait pas référence à taupe, tu en étais franchement soulagé, ton employeur a décidé de te confier une autre mission de la plus haute importance. Ah. Ah ah ah. T'en rigoles maintenant, entre deux branches. Il a tellement aimé ton boulot précédent, qu'il te fait suffisamment confiance pour élaguer un gros arbre en face de l'hôpital. La bonne blague.

Tu avais troqué tes vêtements habituels pour quelque chose de plus sobre — de toute façon, tu n'aurais jamais osé porter tes confections de peur de les abîmer, et tu t'en félicitais grandement. Sauf qu'un t-shirt, ça laisse les bras à découvert. Des égratignures serpentent désormais sur ta peau et tu maudis pour la cent quarante-deuxième fois l'alien rose, en quinze minutes.

Tellement absorbé par ton monologue intérieur plein de hargne et d'amertume, tu n'as pas vraiment fait attention à ce qui se trouvait à tes côtés. Ce n'est que lorsqu'un grattement contre l'écorce atteint tes oreilles que tu relèves la tête, et c'est à ce moment que tu regrettes ton existence entière — ou presque. Qu'est-ce qui se trouve en face de toi, élégamment posé sur une ramure ? Un chat. L'une de ces viles créatures dévoreuses d'aliens. Et elle te fixe, sans ciller. Tes doigts se resserrent contre la poignée de la scie que tu allais mettre en marche, mais tu n'esquisses aucun geste. Il ne faut pas provoquer la bête. Elle porte son attention sur l'outil, puis de nouveau sur toi et elle... miaule. Fin de la mission, tu te casses.

Trop rapidement, tu passes ta jambe par-dessus ton appui et tu tombes, dans le vide. Heureusement pour toi, tu n'étais pas très haut et une corde, attachée au harnais à ta taille, te retenait pour plus de sécurité, t'évitant ainsi de t'écraser lamentablement au sol. Tu te fais plutôt couper la respiration, pendu à l'arbre comme un vulgaire pantin, tes pieds à quelques centimètres au-dessus du sol. Ne perdant pas de temps, tes mains s'affairent à te détacher et tu scannes les environs à la recherche d'une personne apte à chasser l'ignoble animal.

Un homme passait par là, et malheureusement pour lui, il n'y avait aucun autre individu dans les parages. « HEY ! VOUS ! » Le hèles-tu en te précipitant vers lui. « J'ai absolument besoin de votre aide. Je suis jardinier, et on m'a demandé de tailler ce vieil arbre, histoire de lui redonner son allure d'antan. Ça ne devrait pas être mon job, habituellement je m'occupe des fleurs, mais je présume qu'il n'y a personne d'autre d'aussi qualifié de moi, mais j'ai un problème et je refuse de travailler dans des conditions pareilles. » Tu l'attrapes par la manche et le tires au pied du tronc, près de ton échelle, sans lui demander son avis. « Il y a une détestable créature, dans les branches et elle m'empêche d'exécuter mon boulot. Je veux que vous la fassiez disparaître. » Impérieux, un poil hystérique et presque au bord de la panique. Tu ferais presque peur Altrois, si la situation n'était pas aussi ridicule.
BY MITZI

avatar
Popularité : 16

HP & QUIDS
QUIDS: 395
HP:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: scaredy-cat — archibald Mer 14 Mar - 3:38

miaou

I

Depuis que "ça" t'étais arrivé, tu nourrissais une ambition relativement simple. Et pourtant, elle te semblait terriblement hors d'atteinte. Celle de passer une journée normale, sans que rien de farfelu ou de complètement tordu ne te tombe sur le coin du nez. Rien qu'avec "ton métier" c'était mal barré. Toi pauvre petit gars qui ne savait que manipuler les cordes d'un piano, tu te retrouves à devoir soigner des bestioles jusqu'à en vomir tes tripes si jamais la pauvre bête se mettait à saigner. La belle blague.

Une simple balade dans le complexe verdoyant. C'était supposé être ça, ton programme, rien de plus. Tu n'étais pas supposé être interrompu par un quelconque incident pendant cette pause. Enfin...tu pensais. « HEY VOUS ! » Peu de chances pour que ça soit toi, tu n'y prétais même pas attention. Ça ne pouvait pas être de toi dont il s'agissait.

Loupé, il s'agissait de toi. Tu étais le "vous". Un alien, semblerait-il, qui t'avais interpellé, voir carrément kidnappé on pouvait le placer ainsi au final clâmant avoir absolument besoin de ton aide. AH. C'est ce que tout le monde lui dit dès qu'on lui ramène une bestiole. Avec un peu de chances, il n'y aurait pas de bestioles ici. Il parle de jardinier,
de plantes, d'arbre dans une modestie qui te laisse sans voix.

Et le plus drôle dans tout ça, c'est qu'il n'avait même pas fini son histoire que tu étais celui en bas du tronc, au pied de l'échelle. Alors quoi ? Il allait te passer son outil de travail et tu allais devoir couper des branches ? Ah..il était question d'une "détestable créature" et vu les grimaces et la posture qu'il tenait cela semblait être sérieux. Alors quoi ? On allait te laisser faire face à une quelconque créature alien capable de te refiler la pire des maladies encore inconnue au bataillon si jamais elle oses te baver dessus ?

Tu lèves la tête, tu cherches l'infâme bestiole dans les branches.
« Un chat. » T'exprimes tu à voix haute, consterné par cette situation.« Est-ce qu'il s'agit vraiment d'un chat ou vous me cachez une quelconque créature extra-terrestre dans votre feuillage que vous seul pouvez voir ou détecter par habitude ? » Ou bien grâce à ses cornes. Tu gardais cette dernière hypothèse pour toi. C'était pas vraiment poli.

Tu regardes le violet, puis le chat. Et effectivement, c'était bien du chat dont il parlait, vu son regard, c'était vraiment ça. Tu soupires. Pauvre petite boule de poil, tu allais devoir la déranger. TU tentais des gestes sans grande conviction et lui, il te regardait juste en baillant puis clignant des yeux. Pas de doute, c'est un chat.

Alors finalement tu remontes les manches de ton horrible chemise à carreaux délavée pour grimper à l'échelle sans être vraiment serein. Et à partir du moment ou tu as voulu enjamber la branche, tout un tas de regrets te tombèrent dessus. Pourquoi avais-tu fais ça. La tu étais juste comme un con, assis sur ta branche avec la tête du type le moins rassuré au monde. Tu avançais doucement sur celle-ci en déplaçant petit à petit ton fessier.

Et puis pouf la bestiole était redescendue de l'arbre en deux ou trois mouvements. Te laissant comme un crétin perché là haut et abandonnant le pauvre alien dans un terrible face à face.

Tag @Valtrois| notes
[user=25836,3]lory[/user]


Archibald
Popularité : 21

HP & QUIDS
QUIDS: 360
HP:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur
scaredy-cat — archibald
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les burlesques aventures d'Archibald
» Nom des voix TTS
» [Lyon] Archibald Distro Ar Gelted

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Dedale
 :: Sangria :: Complexe Hospitalier
-
Sauter vers: